Le vignoble alsacien à Kaysersberg

L’œnotourisme en Alsace – Découvrir une région française de charme

Avec ses paysages époustouflants et ses villages pittoresques, l’Alsace est une destination parfaite pour ceux qui aiment le vin et la France. La région a également une histoire riche qui remonte à l’époque celtique et il n’y a pas que les vignobles ! Des villes médiévales aux châteaux, il y a beaucoup de choses à faire en Alsace. Découvrez-en davantage dans cet article de blog – nous vous donnerons quelques bonnes raisons de visiter la région afin rendre votre voyage inoubliable !

Le vignoble alsacien

Le vignoble alsacien est l’un des plus célèbres de France. Son histoire remonte aux Romains qui appréciaient déjà ses conditions exceptionnelles. L’influence des évêchés, des abbayes et des couvents a contribué à son essor jusqu’au XVIe siècle où la guerre de Trente Ans a interrompu la prospérité de cette région. Le pillage, la peste et la famine régnèrent après le retour de la paix, mais les vignobles continuèrent à se développer avec les cépages communs.

La superficie a augmenté de 7 000 hectares dans les années 1800 avant que la surproduction n’entraîne une diminution des exportations, une baisse de la consommation et la concurrence des vins du Sud de la France, sans oublier le phylloxéra qui a tué les vignes, ce qui a fait chuter la production de vin à seulement 10 000 hectares en 1948, année où une politique de qualité spécifiant l’aire de production et des règles de vinification a été mise en œuvre.

L’Alsace et sa région viticole

La région viticole alsacienne est située dans le massif des Vosges, qui constitue un terroir exceptionnel pour les vins. Ses influences océaniques lui confèrent une pluviométrie parmi les plus faibles de France (450 à 500 mm d’eau par an). Ce vignoble bénéficie également d’un climat semi-continental ensoleillé, chaud et sec qui favorise une maturation longue et progressive du raisin ainsi que le développement de notes parfumées exquises.

Une autre caractéristique de ce vignoble est la diversité de ses sols. La géologie de l’Alsace est constituée d’un ensemble de différents types de sols. Il y a une cinquantaine de millions d’années, les Vosges et la Forêt Noire faisaient partie d’un seul et même élément. C’est au cours de l’ère tertiaire qu’ont eu lieu d’importants changements géologiques, les terrains se sont alors tassés pour former des strates successives. C’est ainsi qu’on trouve une grande variété de terrains viticoles, passant du granite au calcaire, ou encore du gneiss, du schiste ou du grès. Le vignoble alsacien court du nord au sud du pied du versant est des Vosges dont il couvre les premières collines jusqu’à 400 m d’altitude, pour une superficie de 14 000 hectares.

Les AOC d’Alsace

La politique de qualité mise en œuvre dès le milieu du XXe siècle a été couronnée en 1962 par la reconnaissance de trois AOC.

  • L’AOC Alsace : reconnue en 1962 elle représente à elle seule plus de 70 % de la production viticole alsacienne dont 90 % de vins blancs. En 2011, deux nouvelles dénominations géographiques sont venues la compléter : les « Communales » et les « Lieux-dits ». L’étiquette de l’AOC Alsace doit mentionner le cépage utilisé. Elle peut être composée d’un seul cépage parmi les sept reconnus en Alsace (sylvaner, pinot blanc, pinot noir, riesling, muscat d’Alsace, pinot gris et gewurztraminer), soit d’un assemblage réalisé à partir de plusieurs cépages parfois appelé « Edelzwicker ».
  • L’AOC Alsace grand cru : elle est attribuée depuis 1975 à des vins qui remplissent des contraintes strictes de qualité et de rendement, par exemple la délimitation des terroirs et la teneur en sucre naturel. Outre le cépage (seuls les Riesling, Muscat, Pinot Gris et Gewurztraminer sont éligibles), l’étiquette doit préciser le millésime et l’un des cinquante lieux délimités pouvant bénéficier de cette appellation. Tout autant que le cépage, c’est le terroir qui imprime à chaque AOC Alsace Grand Cru son caractère unique !
  • L »AOC Crémant d’Alsace : elle a été attribuée en 1976 pour couronner les vins mousseux d’Alsace ; vifs et délicats, ils sont élaborés selon des méthodes traditionnelles avec principalement du pinot blanc mais aussi du pinot gris, du pinot noir, du riesling ou du chardonnay. Les crémants rosés, plus rares, sont élaborés uniquement à partir de pinot noir. Ces vins sont désormais les leaders des crémants en France.

Découvrez la charmante région française de l’Alsace. L’œnotourisme en Alsace attire les touristes du monde entier. En fait, le vin est l’une des attractions touristiques les plus populaires en France !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.