Lyon capitale de la gastronomie

Lyon son patrimoine gourmand et ses visites culinaires

Lyon est sans conteste une capitale de la gastronomie mondialement célèbre. Elle attire chaque année des touristes venus du monde entier. Lyon a su préserver son caractère local, tout en étant devenue l’une des plus importantes métropoles de France qui accueille plus de deux millions de personnes chaque jour. Visiter Lyon c’est non seulement profiter d’un exceptionnel patrimoine architectural mais aussi se régaler avec toutes les spécialités lyonnaises.

Lyon capitale de la gastronomie

La ville a de nombreuses spécialités à offrir, son patrimoine culinaire est riche et varié. On peut bien manger à Lyon à tous les niveaux de prix… Un week-end ou plus dans cette ville vous donnera l’occasion d’un circuit gourmand où vous pourrez choisir parmi de nombreuses activités et restaurants. La première journée devrait être consacrée à la découverte des spécialités lyonnaises que l’on trouve dans le Vieux Lyon – Les Bouchons Lyonnais et bien d’autres lieux atypiques où vous pourrez déguster toutes sortes de gourmandises lyonnaises.

Après tout, ce n’est pas une ville comme les autres. Elle doit sa réputation à l’excellence des terroirs qui l’entourent et au talent de ses grands chefs. C’est sans aucun doute pour cela que Curnonsky l’a qualifiée de « capitale mondiale de la gastronomie » en 1935 ! Paul Bocuse, digne héritier d’un savoir faire ancestral a cultivé son héritage pour devenir le premier chef de renommée internationale et a ouvert la voie à la génération actuelle de jeunes chefs. Rejoignez-moi pour un voyage à travers Lyon où je vous dévoilerai quelques secrets sur ce qu’il faut manger à Lyon, comment les plats typiques sont faits et à qui ils doivent leur nom…

Quelles spécialités manger à Lyon ?

La gastronomie lyonnaise est un mélange de culture d’antan et de modernité, des Mères Lyonnaises au légendaire Paul Bocuse. Sa longue histoire tient autant à ses bouchons typiquement lyonnais qu’à la variété de ses spécialités culinaires sucrées et salées parmi lesquelles on peut trouver : 

La praline rose et la tarte à la praline :

Une fois que l’on commence à en manger, il est quasi impossible de s’arrêter avant d’avoir fini le paquet. La praline rose est une spécialité lyonnaise datant du XIXe siècle, c’est une sorte de bonbon constitué d’une coque d’amande ou de noisette enrobée de sucre caramélisé teinté en rose. Sa texture croquante et sa délicieuse saveur sont uniques.

Elle est l’ingrédient essentiel de la tarte à la praline Cette pâtisserie à base de pralines roses semble avoir toujours fait partie du patrimoine culinaire lyonnais et pourtant, elle ne date pourtant que de 1975. Aussi belle à regarder que délicieuse à manger, la tarte aux pralines est la note sucrée qui termine agréablement un bon repas. C’est aussi un excellent en-cas accompagné d’une tasse de thé ou de café.

Les bugnes :

La tradition des bugnes a été établie à Lyon au 16ème siècle par des marchands italiens. Leur nom vient d’un vieux mot lyonnais « bugni » qui signifiait beignet. Peu après leur introduction en France, ils ont été associés aux célébrations du Carême car ils étaient frits dans de l’huile plutôt que dans du saindoux ou du beurre. Les bugnes constituent l’une des spécialités sucrées de Lyon. Ils sont fabriqués à partir de farine, d’œufs, de beurre, de sucre et d’un arôme (souvent de la fleur d’oranger). Délicieuses, mais attention si l’on est au régime !

La cervelle de canut :

La cervelle de canut est une spécialité fromagère typique de la région lyonnaise. Elle peut être consommée à l’apéritif ou en entrée. Les amateurs de spécialités lyonnaises la consomment généralement avec des pommes de terre, de la salade et des petits toasts. Ce plat de fromage doit son nom aux canuts, les tisseurs de soie de Lyon, et est l’un des fromages les plus populaires de la ville. Fabriqué à partir de lait de vache, ce fromage blanc agrémenté d’ail, de ciboulette, de persil et d’échalote hachée est originaire du Dauphiné, mais il est aujourd’hui l’une des principales spécialités culinaires de Lyon.

La rosette de Lyon :

La renommée de cette grosse saucisse sèche d’origine paysanne a gagné la France entière et fait aussi le bonheur des touristes étrangers de passage à Lyon. La rosette de Lyon est composée exclusivement de viande de porc, de graisse de bardière, d’épices et d’ail. Elle peut être consommée en tranche à l’apéritif, en entrée ou cuite. Cette saucisse sèche, parfumée à l’ail est l’une des spécialités culinaires lyonnaises les plus emblématiques. Le célèbre plat lyonnais se marie très bien avec du pain et du beurre pour un casse-croûte gourmand avec un bon verre de vin rouge.

La quenelle lyonnaise :

Ah la quenelle de Lyon : un des symboles de la cuisine lyonnaise ! Les quenelles sont des boulettes allongées à base de pâte de farine, de chapelure ou de pâte à choux. Parmi les grands classiques, on trouve les quenelles de brochet agrémentées de sauce Nantua (à base de beurre d’écrevisse) ou de béchamel ; elles peuvent aussi être préparées avec de la volaille, du veau ou des champignons.

Les quenelles de Lyon sont apparues dans les années 1830 et ont été créées par un pâtissier nommé Charles Morateur. Pour éviter le gaspillage, celui-ci a imaginé de combiner la chair de brochet, abondante dans les eaux de la Saône, avec de la pâte à choux pour faire des quenelles.

Visiter Lyon c’est l’assurance de se régaler !

Lyon capitale gastronomique de la Gaule a encore bien d’autres spécialités à vous faire découvrir, du saucisson brioché au tablier de sapeur laissez-vous emporter par un festival de saveurs. C’est aussi un séjour idéal pour découvrir tout ce que cette ville dynamique a à offrir grâce à des visites culinaires, en profitant de son patrimoine gastronomique et en dégustant le meilleur de la cuisine lyonnaise ! Des succulentes pâtisseries et quenelles aux rosettes savoureuses, vous aurez du mal à ne pas trouver quelque chose de nouveau et de délicieux en explorant les spécialités lyonnaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.